4.5 Les variations des glaciers durant l’Holocène

L’Holocène qui s’étend de 11’650 ans cal BP à aujourd’hui, a été relativement chaud et stable du point de vue climatique. On dénombre certes quelques fluctuations glaciaires, mais elles sont d’extension très limitée par rapport aux avancées du Tardiglaciaire et restent cantonnées dans les hautes vallées alpines. Un épisode particulièrement froid, appelé le Petit Age Glaciaire, s’est produit entre 1350 et 1850 après J.-C (fig. 1).
Télécharger / imprimer en PDF

Les nombreuses fluctuations glaciaires qui se sont cantonnées à l’intérieur du même périmètre ont construit d’importants complexes morainiques par superposition ou accrétion latérale des moraines (fig. 2). Celles que l’on appelle généralement « moraines historiques », sont donc, dans beaucoup de cas, des complexes morainiques qui se sont construits tout au long de l’Holocène.

L’analyse de débris de bois et de tourbe au voisinage des glaciers ou dans les sandurs proches des fronts glaciaires a permis de mettre en évidence 10 épisodes chauds avec fonte des glaciers (pour un total de 5’400 ans) séparés par de nouvelles avancées glaciaires (fig. 3). Ainsi, pendant plus de la moitié de ces onze mille dernières années, l’extension des glaciers alpins était plus réduite qu’actuellement. Les phases avec une extension glaciaire plus réduite qu’aujourd’hui concordent avec des moments d’activité solaire accrue. Grâce au dégagement des cols par les glaciers, ces périodes pourraient correspondre aux périodes de colonisation des vallées alpines par les êtres humains (cf. fiche glaciers 5.2). Il est important de souligner qu’une extension glaciaire plus réduite par rapport à nos jours n’implique pas directement un climat plus chaud. Le temps de réajustement d’un glacier avec les conditions climatiques varie entre 30 et 50 ans ; aujourd’hui les glaciers alpins ne sont pas encore en équilibre avec les changements de température des dernières décennies.