4. Théorie glaciaire et glaciations

4.1 La théorie glaciaire : bref historique

4.1 La théorie glaciaire : bref historique

La théorie glaciaire est scientifiquement formulée entre 1840 et 1841. Il s’agit d’une théorie, basée sur des observations de terrain et qui stipule que les glaciers ont connu, par le passé, des extensions plus grandes qu’actuellement.

4.2 Les variations climatiques et leurs causes

4.2 Les variations climatiques et leurs causes

Le climat à la surface de la Terre est en constante évolution, alternant entre périodes chaudes et périodes froides. La période géologique la plus récente, le Quaternaire, qui dure depuis 2.6 millions d’années est particulièrement influencée par les fluctuations de l’orbite terrestre.

4.3 Les glaciations du Précambrien au Quaternaire

4.3 Les glaciations du Précambrien au Quaternaire

La Terre, dont l’histoire climatique a été globalement plus chaude qu’actuellement, a connu au moins cinq périodes glaciaires. Un des facteurs de ces refroidissements à l’échelle de la planète est la tectonique des plaques qui modifie la position des continents sur le globe.

4.4 Les glaciations du Pléistocène

4.4 Les glaciations du Pléistocène

Durant le Pléistocène, entre 2.6 millions d’années et 11’700 ans avant aujourd’hui, une vingtaine de glaciations se sont succédées, entrecoupées d’autant de périodes interglaciaires. Lors du dernier maximum glaciaire (LGM pour Last Glacial Maximum), il y a environ 27’000 ans, une grande partie de la Suisse était recouverte par les glaciers. Durant le retrait généralisé des glaces qui a suivi (période tardiglaciaire, entre 19’000 et 11’700 avant aujourd’hui), les glaciers ont encore connu quelques phases de réavancées, avant d’atteindre, durant l’Holocène (de 11’700 ans à aujourd’hui), des positions proches de leurs extensions actuelles.

4.5 Les variations des glaciers durant l’Holocène

4.5 Les variations des glaciers durant l’Holocène

L’Holocène qui s’étend de 11’700 ans a aujourd’hui, a été relativement chaud et stable du point de vue climatique. On dénombre certes quelques fluctuations glaciaires, mais elles sont d’extension très limitée par rapport aux avancées du Tardiglaciaire et restent cantonnées dans les hautes vallées alpines. Un épisode particulièrement froid, appelé le Petit ge Glaciaire, s’est produit entre 1250 et 1850 après J.-C (fig. 1).