Glaciers

Les glaciers contribuent à former les paysages de montagne depuis plusieurs dizaine de milliers d’années.

Ils sont actuellement en retrait, mais les traces de leur extension passée sont encore visibles sur le terrain.

5.5 Exploitation de la glace des glaciers

Avant l’invention et la commercialisation du frigos, les aliments étaient conservés grâce à la glace naturelle, la neige et l’utilisation de sites frais. Au tournant du XIXe siècle, la glace de certains glaciers et lacs suisses était transportée jusque dans les grandes villes des pays voisins.

4.3 Les glaciations du Précambrien au Quaternaire

La Terre, dont l’histoire climatique a été globalement plus chaude qu’actuellement, a connu au moins cinq périodes de glaciations. Un des facteurs de ces refroidissements à l’échelle de la planète est la tectonique des plaques qui modifie la position des continents sur le globe.

4.5 Les variations des glaciers durant l’Holocène

L’Holocène qui s’étend de 11’650 ans cal BP à aujourd’hui, a été relativement chaud et stable du point de vue climatique. On dénombre certes quelques fluctuations glaciaires, mais elles sont d’extension très limitée par rapport aux avancées du Tardiglaciaire et restent cantonnées dans les hautes vallées alpines. Un épisode particulièrement froid, appelé le Petit Age Glaciaire, s’est produit entre 1350 et 1850 après J.-C (fig. 1).

4.1 La théorie glaciaire : bref historique

La théorie glaciaire est scientifiquement formulée entre 1840 et 1841. Il s’agit d’une théorie, basée sur des observations de terrain et qui stipule que les glaciers ont connu, par le passé, des extensions plus grandes qu’actuellement.

1.1 Le système hydroclimatique glaciaire

Un glacier peut être considéré comme un système hydroclimatique. La naissance et le maintien de glaciers sont fortement dépendants des facteurs climatiques, principalement des précipitations (neige) et des températures, mais également du vent, du rayonnement solaire, de l’humidité de l’air, de la pluie. La morphologie d’un glacier dépend également de la topographie (relief).

4.4 Les glaciations du Pléistocène

Durant le Pléistocène, entre 2,6 millions d’années et 11’650 ans avant aujourd’hui, une vingtaine de glaciations se sont succédées, entrecoupées d’autant de périodes interglaciaires. Lors du dernier maximum glaciaire (LGM), entre 27’000 et 22’000 ans cal BP, une grande partie de la Suisse était recouverte par les glaciers. Durant le retrait généralisé des glaces qui a suivi (période tardiglaciaire, entre 19’000 et 11’650 avant aujourd’hui), les glaciers ont encore connu quelques phases de réavancées, avant d’atteindre, durant l’Holocène (de 11’650 ans cal BP à aujourd’hui), des positions proches de leurs extensions actuelles.

1.3 La morphologie des glaciers

Les glaciers sont si divers sur la surface du globe que l’on utilise plusieurs types de classification pour les décrire. La typologie classique se base sur leur forme (calotte glaciaire, glacier de vallée, glacier de cirque, etc.) mais ils peuvent également être classés en fonction de leur dynamique (glacier suspendu, régénéré, enterré, etc.)

4.7 Glaciers et réchauffement climatique : projections futures

Pour ce qui concerne le futur proche, on prévoit que les glaciers suisses continueront de diminuer à cause de l’augmentation des températures globales. En effet, selon les données du GIEC (Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’Évolution du Climat, IPCC en anglais), on estime que d’ici 2100, les températures annuelles moyennes globale – selon les scénarios envisagés – pourraient augmenter jusqu’à 4,8°C (cf. fiche glaciers 4.6). Dans les Alpes suisses cette augmentation pourrait être doublée par rapport à l’évolution des températures annuelles moyennes globales. Une élévation des températures de près de 5°C influencerait la remontée de la ligne d’équilibre des glaciers d’environ 800 mètres, ce qui entraînerait une disparition graduelle des glaciers alpins (fig. 1).

4.2 Les variations climatiques et leurs causes

Le climat à la surface de la Terre est en constante évolution, alternant entre périodes chaudes et périodes froides. La période géologique la plus récente, le Quaternaire, qui dure depuis 2.6 millions d’années est particulièrement influencée par les fluctuations de l’orbite terrestre.

1.4 La morphologie des déformations de surface

Les glaciers sont constitués de glace, qui est un matériau plastique, mais ils reposent le plus souvent sur un fond rocheux, qui ne se déforme pas. Les frictions entre la glace et la roche provoquent des fractures ou « crevasses ». Ces crevasses, qui peuvent atteindre jusqu’à 50 mètres de profondeur, représentent un danger pour les alpinistes qui évoluent à la surface des glaciers.